Sept générations

 Enseignant – Formateur

En novembre 2009, Thierry Baë découvre le Snake Style avec Maître Robert Boyd, un des 2 disciples de Maître Ip Taï Tak. A l’origine du style Yang, cette pratique qui s’appuie sur les principes mêmes énoncés par Maître Yang Cheng Fu, suscite immédiatement son intérêt. Sa pratique du Taiji quan en est radicalement transformée.
Cette première rencontre très fructueuse avec Maître Robert Boyd est suivie de nombreux échanges. Thierry Baë continue sa recherche dans cette direction sous la conduite amicale du Maître. Il devient son disciple le 5 mai 2011, sous le nom de Bei Di Xi.
Auparavant, Thierry Baë s’est formé à différentes pratiques corporelles, le mime, la danse. Très jeune, il devient assistant et enseignant dans l’école d’Etienne Decroux, le maitre du mime Marceau. Puis, danseur et chorégraphe reconnu, il crée avec sa femme Marion Hélène leur propre compagnie, Traits de Ciel, en 1997. En parallèle à ses créations chorégraphiques, il poursuit l’animation de nombreux stages de danse contemporaine en France et à l’étranger.
En 1980, il débute sa formation des arts internes, Taiji quan style Yang et Qi Gong. Il la poursuit auprès de Wang Wei Go, Jean Gortais,  Chu King Hung et de Erle Montaigue pour le style Yang ancien (la vieille forme de Chen Pan Ling) et le Ba Gua Zhang. Thierry Baë apprend aussi les différents styles de Taiji quan (Chen, Wu) puis le Xing yi quan avec Wang Fu Lai.
En 2005, il perfectionne sa formation en Qi Gong avec Bruce Kumar Frantzis, après avoir étudié avec différents maîtres  les enchaînements traditionnels, notamment les Oiseaux (1980), les 5 Animaux (1984),  les 20 Mouvements, les 8 Trésors, les 18 Traitements (1984), les Yi Jin Jing (1986), le  Zhi Neng Qi Gong (1995).
Thierry Baë transmet ses connaissances et son expérience dans de nombreux stages depuis plus de 35 ans en développant une pédagogie originale offrant à chacun la possibilité de vivre un dialogue réel entre corps physique et corps énergétique.
A ce cursus dense, s’ajoute sa passion pour la musique. De formation classique à la clarinette, il travaille quotidiennement plusieurs instruments : il joue de la guitare, de la trompette et de la flûte japonaise, le shakuhachi.

Extraits d’un carnet de croquis de Thierry Baë :
« Le souffle retrouvé » 
ou l’histoire imaginée de son grand-oncle Jules Amédée Baë, inventeur d’une danse de santé

jules-amede001 jules-amede06jules-amede03

jules-amede05jules-amede04jules-amede08

Thierry Baë devient le premier disciple de Maître Robert Boyd
sous le nom de Bei Di Xi, le 5 Mai 2011

0018-ceremonie-disciplat-b-t _10_Cérémonie traditionnelle de l’offrande du thé du disciple à son maître

0019-ceremonie-disciplat-b-t _11_

 

9 Juillet 2021 : Arco Renz devient le premier disciple de Maître Thierry Baë

En Février 1994, aRco découvre le Taiji Quan lors d’un stage animé par Thierry Baë à Paris.  Alors jeune danseur et chorégraphe, il reconnait instinctivement l’importance de cette rencontre avec le Taiji tel que développée et transmise par Thierry.  Sa vie et par conséquent sa pratique artistique polyvalente en seront désormais imprégnées.

Directeur artistique de la compagnie de danse contemporaine bruxelloise Kobalt Works, aRco est chorégraphe, metteur en scène, danseur, dramaturge et commissaire des arts de la scène. Il crée des chorégraphies de danse contemporaine et d’opéras en Europe et dans de nombreux pays d’Asie. Ses productions révèlent une physicalité intense et explorent la force émotionnelle de l’abstraction. Un aspect important de ses activités est le développement de projets collaboratifs entre artistes européens et asiatiques. Monsoon, une série de résidences pour des artistes asiatiques et européens, est un projet continu avec des éditions en Europe, Asie et Australie. 

L’un des points centraux de son idiome chorégraphique spécifique est l’étude comparative de pratiques corporelles provenant d’Asie et d’Europe.  La pratique du Taiji et du Qi gong jouent un rôle central dans cette démarche.
Depuis plus de 20 ans il enseigne la danse, la chorégraphie et le Taiji Quan dans de nombreuses institutions notamment en Asie et en Europe.
Boursier du Ministère Flamand de la Culture, il est actuellement engagé dans la transmission du patrimoine culturel immatériel entre le Taiji Quan et les arts du spectacle.

Le 9 Juillet 2021, après 27 ans d’enseignement et de compagnonnage, Arco devient officiellement premier disciple de Thierry Baë